17 décembre 2011

La PS Vita dans la poche !

Et une de plus !
Ça y est, la Playstation Vita est enfin à moi !
Depuis que je l'avais tenue pour la première fois dans mes mains lors du Tokyo Game Show, je n'avais qu'une seule envie : la posséder au plus vite, tout comme cela avait été le cas pour la PSP.

Aujourd'hui, samedi 17 décembre 2011, c’était donc la sortie japonaise de la nouvelle console portable de Sony, la PS Vita, qui vient prendre la relève tant attendue de la PSP.
La relève, c'est vite dit car au Japon, le marché de la PSP est encore en très bonne forme et il faudra attendre plusieurs mois pour que les joueurs passent vers la nouvelle machine.

Et comme à chaque sortie de console au Japon, depuis 2000, j’essaie d’être présent le jour J pour me procurer la dite machine.
Aujourd'hui, c’était ma cinquième sortie de consoles, après la Gameboy Advance, la Gamecube, la PSP et la Wii.

Je dois dire que ce fut une sortie plutôt tranquille, une des plus tranquilles que j'ai pu faire jusqu’à maintenant.
En fait, Sony avait pris beaucoup d'avance en lançant des réservations dans tout le pays deux mois à l'avance, dès la mi-octobre.
Avec 2 modèles au choix, un modèle Wifi et un autre 3G/Wifi.

Pour le modèle 3G/Wifi, au Japon, le partenariat s'est fait avec NTT DoCoMo, le plus grand opérateur téléphonique du pays.
Sony pensait sûrement que le modèle 3G/Wifi serait le plus demandé mais contre toute attente, c'est le modèle Wifi, moins cher, qui a rencontré le plus de succès lors des réservations.
Du coup, celles-ci ont été closes très rapidement.
Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait autant d'acharnement autour de ce modèle et je n'ai donc pas pu faire ma réservation à temps.
Il faut dire aussi que jusqu’à maintenant je n'avais jamais eu à faire de réservation.

Pas de bol pour moi, ma seule chance de posséder une PS Vita restait donc le modèle 3G/Wifi.
Déception totale puisque jouer en ligne à l’extérieur ne m’intéresse vraiment pas du tout.
Mais voila, il a fallu que je passe par hasard un beau matin ce vendredi devant ce magasin près de chez moi pour tomber nez à nez avec des modèles Wifi encore disponibles.
Alors que toutes les réservations pour ce modèle étaient officiellement closes, pour je ne sais quelle raison, il en restait.
Y aurait-il eu des désistements ou alors quelques unités en plus de dernière minute ?

Vous pensez bien que je n'ai pas donc pas hésité une seule seconde.
Réservation faite, je suis ressorti du magasin avec un grand sourire sur les lèvres.
Je peux vraiment m'estimer heureux car j'avais passé ma semaine à chercher des modèles Wifi à droite à gauche mais en vain.
Finalement, faire la queue toute la nuit pour tenter d'avoir un modèle Wifi n'avait plus lieu d’être, d'autant plus que les magasins n’hésitaient pas à afficher que seules les personnes ayant réservé seront servies le jour J.
Concernant le modèle 3G/Wifi, aucune restriction de vente cependant.

Vendredi soir, je suis donc rentré chez moi tranquillement alors que j’étais parti le matin même avec mon sac à dos prêt pour faire nuit blanche.
Un petit tour à Akihabara pour prendre la température pour se rendre qu'il n'y avait quasiment personne devant Yodobashi Camera, le plus grand magasin d’électronique du quartier.
Voilà qui mettait tout le monde d'accord: il était clair que faire la queue toute la nuit n'avait que peu d’intérêt.
Les transporteurs, eux, étaient là, débarquant les cartons de Vita devant les yeux des futurs acheteurs.
Des dizaines de Vita à 50cm de moi...


Pas de nuit blanche certes, mais j’étais tellement excité, comme à chaque sortie de machine, que j'ai fait "mon Japonais", c'est à dire me lever en pleine nuit pour aller faire la queue à l'ouverture du magasin.
Debout donc à 4h30 pour prendre le premier train à 5h10, arrivé devant le magasin Tsutaya (quartier de Shibuya) à 5h30.
J'arrive sur place et environ une dizaine de personnes étaient déjà assises.
Comme à l'accoutumée, le personnel est déjà sur place pour gérer la file d'attente.
On me remet gentiment un ticket affichant le numéro 20.
Numéro 20 ? et ce, sans faire la queue toute la nuit ? une première pour moi.
Le temps où on faisait les queues la veille au soir en se demandant s'il y aurait assez de machines pour tout le monde semble bien loin.

Il était impossible de rentrer dans la file d'attente avant que le staff contrôle bien que j'ai une réservation.
5h30, il fait 2 degrés dehors et j’écris, les mains gelées, sur une fiche les jeux et accessoires que je souhaite me procurer.


J'avais dans l’idée de me prendre une carte mémoire de 16Go mais j'ai changé pour une 8Go au final.
De même pour la pochette rigide que j'ai changé en pochette souple, chose que je regrette déjà car la souple est trop petite je trouve et il est difficile de bien mettre la console bien au fond.

Enfin, 6h45, plus que 15 minutes avant le lancement de la machine.
Le personnel nous fait entrer dans le magasin et là, on se fait flasher dans tous les sens comme si nous étions des stars par les journalistes venus exprès pour célébrer l’événement.
Les chaines de télévision locales sont toutes là ainsi que les médias étrangers comme Reuters et les chaines françaises comme M6 et Canal+.



Quelques minutes avant le compte à rebours, c'est Kazuo 'Kaz' Hirai qui monte sur la scène pour faire son speech.
Première fois que je le vois de si près, dommage qu'il ait dû partir juste après car j'aurais bien aimé me faire dédicacer ma Vita.


6h55, ça y est, le compte à rebours est parti.
10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, PSP VITA !!
Les caisses peuvent à présent ouvrir et commencer à vendre ces chères PS Vita qui n'attendent que d’être servies.

Quelques minutes, plus tard, ENFIN, je ressors du magasin avec ma belle PS Vita Wifi, une carte mémoire de 8Go, un film de protection pour l’écran, une pochette et mes trois jeux qui sont: Everybody's Golf 6, Touch my Katamari et Uncharted: Golden Abyss.
Très content, excité comme une puce mais aussi fatigué.
Il est 7h45, le temps de rentrer chez moi et de déballer tout ça.


Mais je passe devant les journalistes français qui me demandent de leur donner une petite interview, difficile de refuser.
Et j'enchaine comme ça trois petites interview à la suite, une autre en français, une en anglais et une dernière en japonais.
Voilà de quoi passer un peu partout.
Je ne sais pas si je passerai dans les émissions mais c'est toujours un plaisir de partager son plaisir au public.

En fin de compte, et ça peut vous paraitre stupide, mais le fait de ne pas avoir passé la nuit dehors, ce n'était pas le même sentiment ni la même excitation que d'habitude.
Ça m'a paru "facile" de l'obtenir par rapport aux autres fois.
Mais d'un côté, je ne regrette pas d'avoir pu dormir au chaud dans mon lit vu les températures qu'il faisait.


Maintenant, il ne me reste plus qu'à tester les jeux de fond en comble.
En attendant, voici la vidéo de ma "nuit" juste ci-dessous.


Et puis voici quelques vidéos qui présentent très rapidement la machine et le fonctionnement des jeux.
Je reviendrai certainement sur le fonctionnement du système dans un prochain sujet mais sachez juste que ce nouveau XMB fonctionne comme un OS de smartphone en fin de compte.
Tout est application, de même que les jeux, qui apparaissent comme des icônes une fois installés.
Ils peuvent être mis en arrière-plan à tout moment en appuyant sur la touche PS située en bas à gauche.
Lorsque l'on joue et que l'on appuie sur cette touche alors le jeu se met automatiquement en pause et il est possible d'y revenir par la suite quand on le souhaite.

En tout cas, ce que je peux d'ores et déjà vous dire, c'est que c'est une superbe belle machine, très bien désignée, légère, avec un écran géant d'une qualité exceptionnelle.
Vivement que l'on puisse jouer en interaction avec la PS3.




Moi, je vous donne rendez-vous dans les prochains jours pour des impressions un peu plus approfondies sur la machine et sur les trois jeux cités plus hauts.
Je compte sur vous !

16 commentaires:

kensama a dit…

Amuse toi bien!

C'était pas trop la folie en magasin?

Vincent a dit…

Beaucoup ont fait la queue mais pour cette sortie, ce n'etait vraiment pas necessaire.
Encore ce soir, il y avait encore des consoles de disponibles.

Sachiel a dit…

Excellente découverte de la PSVita en direct du Japon en plus. Je n'ai qu'une seule envie de l'acheter maintenant (même si je met déjà de l'argent de côté pour ça depuis quelques temps) Minna no Golf est sublime tout comme Uncharted. La PSVita envoi du bois !

Merci pour ton article et tes premières impressions à chaud.

Vincent a dit…

Sachiel> Content que ca te fasse plaisir et merci pour ton commentaire ;)

JB a dit…

J'ai beaucoup aimé ton article, vivement le 22 février pour la sortie européenne. Est-ce que cela ne te dérange pas si je mets l'une de tes vidéos sur mon blog ?

JamesWolf a dit…

Merci a toi vincent pour cette article !

Menbre iGen a dit…

A quand les prochaines vidéos ?
Chui accroe !!

Vincent a dit…

JB> no soucy du moment que tu mettes une ref au blog ;)

Y aura peut-etre d'autres videos mardi a voir.

AdamsVibe a dit…

Juste pour info. Sony a mis en place 500 000 + 200 000 (supplementaire) soit 700 000 consoles en plus sur le territoire japonais.
Ils ont vraiment assuré niveau stock.

JB a dit…

Merci pour ton accord, no problem pour un lien vers ton blog ;)
J'attends les autres vidéos avec impatience pour découvrir un peu plus de la petite machine :)

Yao a dit…

Woaaahhh ! Excellent cover !!!
Tu donnes envie de l'acquérir cette console même si pour ma part, aucuns jeux ne m'intéressent hormis Gravity Rush ! !
Très bonne présentation !!! ^ 3 ^

Anonyme a dit…

j'adore tous ce que tu présente mais j'aurai une petite question :

avec mon compte psn pal pourrais-je avoir accé au contenu du psn jap ?
par exemple pour certain jeux car il y a certain difference entre les psn pal/jap/us .... merci

Vincent a dit…

anonyme> non. Regarde ma derniere video, j'en parle.

Ratus13 de JeuxMangas.fr a dit…

Salut Vincent,

Tout simplement génial ton feedback de la sortie de la psp et vraiment intéressant !

Merci !

Vincent a dit…

Ratus13 de JeuxMangas.fr > merci ;)

Seyth a dit…

Très bien cet article, profite bien de la bête.