16 mars 2008

Pix'n Love #3

Profitons de cette période creuse en nouveautés pour vous reparler d'un magazine français que j'apprécie depuis le début, c'est à dire Pix'n Love.

J'avais parlé du numéro 1 il y a quelques temps et aujourd'hui j'aimerais vous parler du 3ème volume qui est sorti au début de l'année.


La collection Pix'n Love a pour objectif de retracer plusieurs décennies d'une histoire vidéoludique faite d'échecs et de réussites, de joies et de déceptions.
Avec son concept inédit en France mais déjà très prisé au Japon: le MOOK (Magazine Book), Pix'n Love est l'ouvrage indispensable dans la bibliothèque du rétrogamer.

Si vous êtes tout comme moi, un rétro-gamer ou passionné par les vieux jeux vidéos, vous vous devez de posséder ces ouvrages tellement les articles et informations qu'ils contiennent sont uniques et rédigés avec la plus grande passion.
C'est tout ce qui fait la différence avec les magazines classiques de la presse vidéoludique française.

Au programme de ce nouveau volume :

- Interview de Cyril Drevet, alias "crevette" dans Player One, l'animateur TV qui vit à 200 à l'heure...
- Les résistants de l'arcade! Tous ces gens qui se battent pour que l'arcade survive
- Interview du Mozart de la Game Boy: SidAbitball
- LCD Zone
- Un dossier sur les secrets de fabrication de Street Fighter
- Hammerin'Harry (arcade)
- Eco Fighters (arcade)
- Dossier sur l'histoire du C64 (Micros)
- Thunder Force
- Great Giana Sisters
- Prophecy: The Viking Child
- Dossier sur la naissance de Skweek avec interview de Stéphane Ducasse.
- Banshee
- Dossier (1ère partie) sur la série Streets of Rage
- A Boy and His blob avec interview de David Crane
- Star Wars
- Ces consoles venues d'ailleurs : la A'Can (Taiwan)
- Trivias, rétropinions etc...
- Enquête lecteurs: "les excuses bidons pour vous faire acheter des consoles ou des jeux..."

Tout comme les précédents numéros, les articles sont croustillants à lire.
L'interview de Cyril Drevet m'a fait chaud au coeur, je me souviens encore lorsque je le voyais à la télé entouré de toutes ces consoles, de quoi nous donner la chair de poule étant gosse.
Alors qu'il anime une émission automobile à present, cela n'empêche pas qu'il reste toujours un grand joueur dans l'âme, et ça, ça m'a plutôt surpris et fait plaisir.


Le dossier sur Street Fighter, 1er du nom est intéressant là aussi.
On y apprend plein de petites anecdoctes, comme à l'habitude, connues de peu de monde et on apprend comme cet opus qui a fait un bide a pu imposer les premières bases de la baston 2D dans le jeu vidéo.
Vivement la suite de ce dossier avec Street Fighter II qui doit lui aussi regorger de petites infos démentielles comme je les aime.


L'autre dossier coup de coeur est celui sur Skweek, un excellent puzzle-game édité par Loriciel (une boite française) et programmés par 2 jeunes étudiants férus de jeux vidéos.
S'en suit une interview dès plus intéressante, on sent le travail de passionnés et malheureusement comme souvent, ce sont ce genre de personnes qui se font le plus exploitées à leurs regrets.
Je garde un excellent souvenir de ce jeu, j'y ai joué sur Amstad PC 1512 et c'était sûrement un de mes meilleurs jeux du catalogue.


Coté micro-ordinateur, cette fois-ci, on en apprend beaucoup sur l'histoire du Commodore 64, avec une histoire pas si rose que ça finalement.
Y a pas a dire, les annees 80-90 étaient vraiment les années où l'on expérimentait vraiment un peu tout et n'importe quoi, on prenait bien plus de risques qu'à l'heure actuelle.

Pour finir, ZE dossier qui m'a fait fourmiller du début à la fin, c'est celui sur Streets Of Rage, ma série 16-bit préférée.
Rien qu'à en regarder les images, je suis tout chose comme si ça fait des années que je n'y avais pas joué alors que je l'ai encore fini la semaine dernière.
Non, devant SoR, je ne suis pas grand chose, j'avoue.
Excellent article, on en apprend sur les différences des différents portages, de la politique de Sega qui essayait de contrer Nintendo en offrant un nouveau genre de beat'em all, sans oublier de parler Yuzo Koshiro, qui sans lui, SoR ne serait pas ce qu'il est.
Un dossier donc, plutôt complet, mais où l'on ne retrouve que la première partie ici.
Faudra surement attendre le volume 4 de Pix'n Love pour lire la suite...ah ! que la vie est dure..


Pix'n Love #3 est, tout comme les 2 premiers volumes, toujours aussi agréable à lire, avec une maquette et un papier de qualité, difficile de s'y tromper.
Son prix de 9 euros en surprendrant plus d'un, mais voilà, parler de rétro-gaming avec une rédaction comme celle-ci, n'est pas donné à tout le monde.
Félicitations une fois de plus à toute cette petite équipe qui se donne du mal à faire vivre leur passion.
N'hésitez pas à commander les 2 précédents volumes, si ce n'est pas déjà fait.
Attention ! Il semblerait que le 1er volume soit en rupture de stock donc dépêchez-vous !
Le site des Editions Pix'n Love : http://editionspixnlove.fr

Vivement le 4ème volume ! tout en attendant avec impatience leur prochain ouvrage "l'Histoire de Nintendo Tome 1 (1889-1980)" qui devrait sortir cette année.
Miam, miam, j'en bave d'avance.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je rejoins tout à fait ton avis !! J'ai les 3 éditions et c'est un vrai régal à lire.
Ludovic

Captain Algeria a dit…

J'ai choppé le numéro 4 (l'association dont je fais partie l'a eu avant la sortie nationale pour un évènement retrogaming) et je peux te confirmer qu'il est juste excellent (et j'en ai même pas encore lu la moitié).

Mentions spéciales à : La couv' qui déchire, l'interview de J'M Destroy (je n'ai même pas lu un seul papier du gars de ma vie, c'est pour dire la qualité du texte),l'interview d'Indies Zero (Game Center CX), l'interview du createur de Xevioux (riche d'infos),le dossier Lode Runner, l'interview de David Crane et le dossier Streets of Rage 3.

Bref, vivement le prochain.