25 mai 2008

Ikuze ! Gensan

Cette semaine, j'ai décidé de nourrir un peu ma PSP avec un soft sorti la semaine dernière mais qui est passé inaperçu :

Ikuze! Gen-san ~ Yûyake Daiku Monogatari ~, plus connu sous le nom de Hammerin' Harry en occident.


Irem nous ressort leur vieille mascotte qu'on avait tous oublié, Mr Gen, le petit charpentier qui aura à faire une fois de plus aux méchants entrepreneurs qui veulent détruire la ville.

Hammerin' Harry, pour ceux qui ne s'en souviennent pas, avait débarqué sur Famicom et sur Super Famicom, dans des petits jeux de plateformes/action bien colorés, rigolos mais aussi difficiles.
Gen san est resté dans la mémoire de certains gamers japonais et c'est avec surprise de le revoir débarquer après si longtemps sur PSP.


J'ai seulement eu l'occasion de jouer aux jeux Hammerin' Harry via émulateurs et je les ai toujours comparés aux Gambare Goemon que j'apprécie beaucoup.
La PSP manque cruellement de ce genre de jeux, c'était donc l'occasion rêvée de me pencher un peu plus sur ce titre.

Au niveau du gameplay, on fait dans le classique : un bouton pour sauter, un bouton pour frapper et voila !
On peut aussi se baisser et utiliser une attaque spéciale dévastatrice mais c'est tout.
Autrement, on se déplace de la gauche vers la droite en prenant soin d'éradiquer tous les méchants sur notre chemin.


Graphiquement, c'est assez soigné, tout est en 3D même si le jeu se joue dans un plan 2D, le tout très coloré, on reste dans l'ambiance de la série et plus particulièrement dans celle de l'épisode Super Famicom.
Les stages sont nombreux mais très courts, faut compter en moyenne 5 minutes par stage avec un boss énorme pas toujours évident à terrasser.


D'ailleurs, cette série a toujours eu une difficulté assez élevée.
Irem n'a pas revu cette difficulté à la baisse, au contraire, je dirais même qu'ils l'ont augmentée.
Un peu comme Makaimura (Ghouls'n Ghosts), on meurt très facilement, au bout de 3 coups maximum si ce n'est pas un.
Pas facile du tout dans sa première approche mais heureusement, il est possible de régler la difficulté à chaque début de stage, ce qui est plutôt une bonne chose.
Si vous mourez, alors vous repartirez soit au début du stage, soit en plein milieu.

Un système vraiment à l'ancienne qui en rebutera certainement plus d'un.
Tout comme Makaimura, faudra prendre soin de tuer chaque adversaire et éviter de se dépêcher.
A ça, rajouter une maniabilité bien rigide, un personnage assez lent, des sauts pas du tout précis, et vous avez votre jeu difficile.
De toute façon, Irem n'a jamais fait de jeux avec des maniabilités spectaculaires, je me souviens encore de SOS Escape 2 qui m'avait bien refroidi.


La grosse nouveauté dans le soft, c'est que Gen san peut se transformer ou plutôt changer de costumes au fur et à mesure de son aventure.
Au début, vous revêtez votre habit de charpentier avec comme arme, votre gros marteau.
Vos déplacements sont lents mais votre marteau est bien efficace et fait bien le ménage autour de vous.
En revêtant vos habits de DJ, vous "slashez" vos ennemis à coup de disques, vos déplacements sont un peu plus rapides mais vos attaques moins puissantes qu'avec le marteau.
Avec le costume de plongée, vous pouvez nager sous l'eau, indispensable pour certains niveaux.
Une dizaine de costumes sont à debloquer, j'en ai déjà debloqué la moitié mais malheureusement ça n'a pas beaucoup d'influence sur le gameplay.
Le changement est plus visuel qu'autre chose en fin de compte et on a tendance a revenir au marteau qui s'avère l'arme la plus efficace et la plus facile à manier.


En bout de compte, moi qui m'attendait à un renouveau du jeu de plateformes/action, et bien je me suis trompé car ce jeu s'adresse aux fans de la série dans un premier temps, qui sont habitués à ce gameplay et à cette maniabilite un peu "old school".

Pour les autres, on se sentira un peu frustrer de ne pas pouvoir contrôler Gen comme on le voudrait sans oublier cette difficulté plutôt élevée en mode normal.
Cela n'empêche pas que le jeu reste fun à faire, et puis comme je le disais plus haut, ce genre de jeu est trop rare sur PSP pour passer à coté.
A réserver tout de même aux plus anciens et à ceux qui aiment la difficulté.

Ma note : 6.5/10

5 commentaires:

Ben_G2 a dit…

C'est marrant car j'ai téléchargé la démo le week end dernier et je dois dire que le jeu me tentais bien mais après ton test j'hésite un peu maintenant...

Je vais y réfléchir... :)

Ryo saeba a dit…

Qu'est ce que ça a l'air mou par rapport à la version super famicom...
Etant grand fan de la version sfc je me suis dit : "voila qui va enfin me decider à acheter une psp"
Après avoir vu la vidéo je crois que c'est mort.
Ils auraient pu faire un remake de la version 16 bit sur wiiware...

olivic a dit…

C'est la vidéo ou c'est si lent en vrai ? Non parce que là, ça donne vraiment pas envi.

Vincent a dit…

Oui, c'est bien mou et donc lent au passage.

ben_g2> a prendre en occaz je pense mais casquer le prix fort (surtout en Europe) pour ce jeu ne vaut pas le coup.

Ben_G2 a dit…

... Merci du conseil Vincent ;)