05 décembre 2010

Donkey Kong Country Returns

Ma Wii tourne à plein régime en ce moment, jamais je n'aurais imaginé jouer autant sur Wii en cette année 2010.
Ne vous inquiétez pas, je ne délaisse pas les autres consoles pour autant, entre Assassin's Creed Brotherhood, Need for Speed Hot Pursuit et l'addictif Pacman Championship Deluxe Edition, je ne m'ennuie pas.
Attachez vos ceintures car je vous présente aujourd'hui un titre qui va faire mal, qui va raviver les mémoires aux joueurs les plus anciens, puisque c'est le retour en grandes pompes du plus célèbre gorille de l'histoire des jeux vidéos :

Donkey Kong Country Returns.


Donkey Kong Country, rien que d'écrire ce titre, j'en ai la chair de poule.
Cela nous évoque notre bonne vieille Super Famicom (qui vient de fêter ses 20 ans au Japon) et le défunt éditeur Rare qui aura marqué les mémoires.
Donkey Kong Country (le premier du nom) est pour moi un des meilleurs jeux de plateforme auxquels j'ai pu joué jusqu'à maintenant, rien que ça.
J'en garde un excellent souvenir et il m'arrive encore de réinsérer la cartouche plusieurs fois par an histoire de faire un petit niveau.
Des graphismes somptueux pour l'époque, des animations superbes, un gameplay au poil, des musiques inoubliables, une difficulté à s'arracher les cheveux.

Après toutes ces années, il est donc normal d'avoir quelques frissons lorsque l'on voit réapparaitre Donkey Kong Country sur le planning de Nintendo.
En tout cas moi, je suis tout émoustillé.


Aujourd'hui, je ne vais pas y aller par quatre chemins, tout le monde est censé connaitre DK Country surtout que ce nouvel épisode reprend intégralement les bases de gameplay de la série sortie sur Super Famicom.
Ceux qui n'ont jamais eu l'occasion de s'essayer à cette série, il est temps de passer au rattrapage via les cartouches originales ou plus facilement via le service Virtual Console de la Wii.

Même si le jeu est réalisé cette fois-ci en 3D et non pas en 2D comme à l'époque, on joue toujours sur un plan 2D latéral de gauche à droite comme c'était le cas il y a quinze ans.
Les bases de gameplay, elles, ont été conservées mais on note tout de même quelques changements et nouveautés au passage.
Rappelez-vous, dans Donkey Kong Country, Donkey Kong était accompagné de son ami Diddy Kong et il était possible d'inter-changer à tout moment dans le jeu entre les deux gorilles.
Diddy Kong est toujours présent dans ce nouvel opus sauf qu'il ne vous suit plus à présent, il s'installe directement sur le dos de Donkey Kong, lui permettant de voler dans les airs quelques instants à la manière de Yoshi dans Yoshi's Island.
Cela permet d'allonger les sauts et de rester un peu plus longtemps en hauteur.
Diddy Kong apporte aussi deux cœurs de vie supplémentaires à Donkey, soit quatre cœurs au total.
Si vous vous faites touché deux fois, Diddy Kong disparaitra et vous vous retrouverez seul avec deux seuls cœurs.
Heureusement pour vous, il est possible de récupérer Diddy Kong caché dans des tonneaux tout le long des niveaux.


Donkey Kong sur Super Famicom n'avait que très peu d'actions si vous vous rappelez bien.
A présent, en plus de sauter sur ses ennemis, il est capable de rouler en boule, de souffler sur des fleurs ou herbes, laissant apparaitre des pièces d'or, ou encore de taper très fort le sol pour détruire ce qu'il a sous ses pieds comme des caisses, des tonneaux ou des plateformes.
Il peut même aussi s'agripper aux herbes lui permettant ainsi de se déplacer en hauteur ou sur des murs sans pour autant toucher le sol.
Comme vous le voyez, les actions de DK ont été enrichies, ce qui nous donne un gameplay beaucoup plus varié.

Les développeurs ont pensé à tout, les passages secrets, les grottes cachées, les propulsions de tonneau à tonneau, les courses à vive allure dans les chariots de mine, les balades à dos de rhinocéros et j'en passe...
Tout ce qui était présent dans les versions SFC sont bel et bien là avec en plus un beau paquet de nouveautés, difficile de ne pas être conquis dès les premières minutes de jeu.


Les Tikis, les ennemis du jeu, ont hypnotisés les animaux de la jungle pour posséder leurs corps, malheureusement pour eux, l'effet n'a pas marché sur DK et en plus de ça, ils lui ont volé ses bananes.
Il ne vous en faut pas plus pour partir à l'aventure dans les huit mondes de l'ile regroupant chacun d'eux six niveaux avec en plus un niveau caché et un spécial.
N'oubliez pas de passer chez Cranky pour acheter la clé et débloquer le niveau verrouillé de chaque monde.
Cranky vous propose d'autres items comme des vies, un cœur supplémentaire utilisable qu'une seule fois, une potion d'invincibilité momentanée ainsi qu'un perroquet qui vous aidera à trouver les pièces jaunes.
Justement ces pièces jaunes, plus vous en aurez mieux ce sera puisque c'est votre unique monnaie d'échange pour acheter les objets vendus chez Cranky.

Pour passer au monde suivant, rien de plus classique que de battre le boss qui vous donnera du fil à retordre bien entendu puisque chacun demande une technique particulière pour être vaincu.


Pour ceux qui souhaitent débloquer tous les bonus, il faudra faire preuve d'agilité, de patience et de rapidité afin de dénicher les différents fragments dans les niveaux.
Ces fragments sont généralement bien cachés et placés à des endroits pas toujours évidents d'accès, un bon arrachage de cheveux en perspective je vous le dis.
Cependant, une fois un fragment récupéré, il est inutile de le récupérer une seconde fois.
Si vous rassemblez tous ceux d'un même niveau, il vous sera alors possible de consulter les concepts arts ou encore d'écouter les morceaux de la bande originale du jeu, un bon vieux sound test comme à l'ancienne.

Dans les objets à collecter, nous avons toujours les lettres KONG, éparpillées dans chaque niveau et généralement ells sont plus faciles à récupérer que les fragments.
Rassemblez les toutes et vous obtiendrez une médaille en or à la fin du niveau.
Faites de même pour tous les niveaux et vous aurez accès alors au dernier monde (monde qui se débloque une fois le jeu terminé la première fois).


A la manière d'un Super Mario Bros donc, il y en a pour tout le monde, celui qui est pressé de progresser et qui ira au plus court et l'autre qui trainera et qui fouillera les niveaux de fond en comble jusqu'à la dernière piécette.
C'est bien dommage que les succès/trophées n'existent pas sur Wii car avec tous les challenges que le jeu propose, il y a de quoi faire.

N'oublions pas le mode deux joueurs qui permet de jouer l'aventure à deux joueurs simultanément, l'un contrôlant Donkey Kong et l'autre Diddy Kong.
Ce dernier peut voler grâce à sa fusée dans le dos et peut aussi lancer des cacahuètes sur les ennemis.
La coopération est donc de mise, il faut se croiser les coudes et bien s'organiser si vous voulez arriver sain et sauf au bout du niveau.


DK Country Returns possède une autre qualité : une bonne dose de difficulté.
Je me souviens que le premier SFC était loin d'être facile surtout qu'à l'époque il n'y avait pas de sauvegardes automatiques.
A présent, bien entendu, les sauvegardes sont bien là mais ne pensez pas que le jeu soit plus facile pour autant.
Au début, c'est balade de santé mais plus on progresse, plus cela devient difficile rien que pour se rendre à la fin du niveau.
Et j'ai trouvé ça beaucoup mieux dosé que Super Mario Galaxy 2 ou New Super Mario Bros pour ne citer qu'eux.
Les joueurs invétérés seront aux anges (je le suis) mais les joueurs du dimanche risquent de piquer des crises.
Heureusement pour eux, le "Super Guide" repris de New Super Mario Bros est disponible et c'est un nouveau personnage, Super Kong, tout gris, qui se charge de vous passer les niveaux les plus difficiles pendant que vous vous la coulez douce sur votre canapé.
Cela vous permettra donc de progresser dans votre aventure sans trop de prise de tête mais le niveau ne sera pas vraiment considéré comme validé.
Je ne suis pas très chaud à l'idée de ces Super Guide mais voilà, nous sommes dans une période où le jeu vidéo est démocratisé et que n'importe quelle grand-mère doit être capable de finir.
De toute façon, rien ne vous empêche de ne pas les utiliser.

Comme je l'ai dit plus haut, récupérer tous les items de chaque niveau vous demandera énormément d'efforts et plus vous avancerez et plus vous perdrez vos vies et vos cheveux, mais c'est justement ce qui fait le charme de la série je trouve.


Finalement, et je pense que vous vous en êtes rendus compte dans ces quelques lignes, Donkey Kong Country Returns est une tuerie, un must have, un vrai bijou de jeu vidéo.
Après Epic Mickey, le pétard mouillé, ça fait énormément plaisir de redécouvrir notre cher gorille dans cette nouvelle aventure parfaitement réalisée.
Retro Studios qui avaient déjà fait du bon boulot sur les Metroid Prime peuvent être fiers de leur nouvelle production : un sans faute.
Vous me trouverez sûrement un peu surexcité dans cette review mais cela faisait longtemps que je n'avais pas pris mon pied comme ça sur un jeu de plateforme.
Bien entendu, j'ai adoré Super Mario Galaxy 1 et 2 de même que New Super Mario Bros Wii mais là, ça va encore plus loin.
Tous ceux qui ont connu DK Country à l'époque retrouverons les mêmes émotions, j'en suis sûr.
Certes la performance graphique de l'époque n'est pas répétée mais ce qu'il faut retenir c'est que le gameplay est soigné, les niveaux très diversifiés avec un level design et game design somptueux, des musiques dans le même esprit qu'il y a quinze ans, une difficulté bien présente pour ceux qui en veulent plus et un mode deux joueurs tout simplement bien équilibré.
Franchement, je n'ai rien à reprocher à ce jeu, si ce n'est une durée de vie assez courte si on se contente de ne rien récupérer mais quel intérêt.
J'ai déjà fait une fois le tour du jeu mais je suis loin d'avoir tout récupérer.
Il va falloir prendre son mal en patience.
Je n'ai qu'un seul mot à dire : Jetez-vous dessus !
Ne pas le faire serait une grosse erreur, c'est le jeu de plateforme 2010 sans aucun doute.
Et si vous ne devez acheter qu'un jeu Wii pour cette fin d'année, c'est celui-là qu'il faut prendre, Epic Mickey attendra gentiment l'occaz'.

Je n'ai pas froid aux yeux et je lui mets un 10/10, voilà !!

Version testée : américaine | Textes : français

1 commentaire:

Stéphane a dit…

Notons aussi que les super musiques du jeu sont disponibles gratuitement et légalement sur le site de gameblog : 500Mo de bonheur.