16 août 2009

Katamari Forever

L'été chaud et humide japonais n'a rien de très agréable.
De ce temps-là, on préfère rester à la maison sous l'air conditionné pour se faire une bonne partie de jeu vidéo.
Heureusement pour nous, est sorti il y a quelques semaines un titre rafraichissant dont j'aimerais vous présenter aujourd'hui.
Il s'agit d'un nouvel épisode de Katamari qui, cette fois, débarque sur Playstation 3.

Katamari Tribute ("Forever" en occident)


Quel plaisir de retrouver le Prince, le Roi et toute cette famille délirante une fois de plus sur nos consoles.

Beautiful Katamari sur 360 n'avait rien de très innovant car il reprenait les épisodes PS2 en une sorte de compilation.
Dans cette version PS3, il y a du nouveau mais dans le fond, on sent que Namco ne s'est pas beaucoup cassé la tête.
En effet, on retrouve là aussi de nombreux niveaux repris des épisodes PS2.
Sachez aussi que le créateur des Katamari n'a pas participé à ce jeu (je ne connais pas la raison) mais Namco nous rassure en disant que le jeu sera de même qualité.
C'est ce qu'on va voir !

Un petit point sur l'histoire car oui, il y en a une !
Le Roi du Cosmos est devenu amnésique en heurtant de la tête une étoile lors d'un voyage dans l'univers.
Celui-ci se retrouve alors indisponible pour continuer son travail de destruction d'étoiles.
Les cousins du Prince décident de créer le plus rapidement possible un robot, le "Robo Cosmos", copie conforme du Roi, qui peut alors continuer ce dur travail.
Le prince reprend donc du service pour aller sauver son père, et en passant, en profiter pour retrouver tous ses cousins.


Les niveaux sont divisé en 2 parties.
D'un côté, nous avons les anciens niveaux PS2 qui sont enfouis dans l'esprit amnésique du Roi, et de l'autre, les niveaux tout nouveau du Robo Cosmos.

Je ne vais pas revenir sur le gameplay principal que tout le monde connait.
La principale nouveauté je dirais, c'est qu'il est possible maintenant de sauter avec sa boule en appuyant sur R2 ou en soulevant légèrement la manette, ce qui nous donne un peu plus de liberté, surtout lorsqu'on se retrouve coincé et qu'on ne peut plus bouger.

Comme d'habitude, on pourra aller à la recherche des cousins du Prince qui se cachent un peu partout dans les niveaux.
De même que tout un tas de cadeaux pour décorer nos petits personnages.
Mais ce n'est pas tout, on peut aussi trouver deux nouveaux objets spéciaux : un cœur rose et un cœur mauve brisé.
Lorsque vous leur roulez dessus, deux effets peuvent se produire.
Avec le cœur rose, votre boule aspirera tous les objets de la même taille qui se trouvent autour d'elle, pendant 5 ou 6 secondes.
Idéal donc pour amasser les cadeaux ou les cousins qui ne sont pas toujours faciles à trouver.
Avec le cœur violet, il se produit la même chose mais seulement pendant l'espace d'une seconde.


Ces cœurs donnent un peu de piment au gameplay car ceux-ci peuvent être ramasser à n'importe quel moment, que votre boule soit petite ou très grosse.
A vous donc de bien choisir le moment opportun pour les prendre.
Ils peuvent vous permettre de réussir certaines missions en doublant votre taille en un instant à la dernière minute.

A part ces petites nouveautés, le gameplay est identique aux autres opus.
On aura comme toujours la possibilité de refaire chaque niveau soit en changeant la musique ou son personnage.
Une nouvelle option nous propose de changer le filtre vidéo.
En effet, les programmeurs nous ont concocté 3 petits filtres vidéos plutôt sympathiques.
Un mode "cell-shaded", un autre style "crayon pastels" et puis un mode "bois", sans oublier le mode classique.
De quoi avoir envie de refaire chaque niveau dans un style différent.
C'est bien pensé et surtout bien réussi.

Le jeu peut se finir relativement vite car il n'y a seulement qu'une trentaine de tableaux mais là encore Namco a rajouté quelques trucs pour prolonger la durée de vie du soft.
Au fur et à mesure que l'on joue, on débloquera d'autres modes de jeu.
Le premier est le mode "Drive" où l'on refera les niveaux avec une vitesse accrue.
Ça va très très vite et bien entendu le temps va lui aussi beaucoup plus vite.
Un mode plutôt stressant mais qui provoque une bonne montée d'adrénaline.


Le deuxième mode est le mode "Eternal" qui nous propose de faire le niveau sans aucune contrainte de temps.
On peut donc partir d'une boule de 2 cm jusqu'à plusieurs millions de kilomètres.
Le panard total donc, aucune limite si ce n'est que lorsque l'on arrive à l'univers, il n'y a plus rien de plus gros à aspirer.
Mode idéal pour récupérer tranquillement les cousins et les cadeaux dissimulés un peu partout.

Enfin, le mode "Itsumo" (Comme d'habitude) qui permet de refaire chaque niveau à l'ancienne, c'est à dire avec le gameplay des opus PS2 : pas de saut, pas de cœurs à récupérer et aucun filtre vidéo spécial.

Personnellement, je trouve l'idée plutôt bonne et les mode "Drive" et "Eternal" sont mes préférés.
On peut profiter alors au maximum de tous les niveaux, ce qui n'est pas un mal car lorsqu'on joue en mode normal, le but peut être atteint en quelques minutes avec une impression de ne pas vraiment en avoir profité.


Graphiquement, Namco s'est bien vanté sur le fait que le jeu serait un des rares jeux PS3 a tourné en 1080p.
Et en effet, le jeu tourne sans problème, sans aucun ralentissement ou autre défaut.
Les graphismes par rapport à la PS2 ne sont pas vraiment rehaussés pour autant mais disons que les filtres vidéos imposés font bien leur boulot et l'image ainsi que les couleurs sont resplendissantes.

Katamari, c'est aussi une bande son unique, qu'on ne retrouve dans aucun autre jeu.
Malheureusement, là aussi, rien de bien transcendant puisque quasiment tous les morceaux sont repris et remixés des anciens épisodes.
Et gros regret en ce qui me concerne, ma piste préférée "Disco Prince" ne figure pas dans la playlist.
Là, je suis, mais alors vraiment déçu...

Dans les défauts, on regrettera toujours cette caméra qui n'arrive pas à se recaler dans les recoins, d'où cette multitude de polygones qui apparaissent/disparaissent à l'écran en pagaille.
Et puis la maniabilité, qui reste toujours très délicate à prendre en main et qui rebutera certainement les nouveaux.
Le saut qui est censé aider reste assez contraignant à exécuter car il faut prendre de l'élan pour pouvoir l'exécuter correctement.

Un peu aussi déçu de ne pas avoir inclus un mode online, on se contentera uniquement d'un mode multiplayer 2 joueurs en local et d'un net ranking pour ses propres scores.


Malgré le peu de nouveautés réelles, ce nouveau Katamari s'avère cependant toujours aussi plaisant à jouer.
Ceux qui ont fait les précédents épisodes ne pourront pas le nier et iront certainement acheter cet épisode PS3.
Mais au prix fort cela ne vaut peut être pas le coup.
Au Japon, le jeu coute environ 5000 yens, ce qui n'est pas cher pour un jeu PS3 et c'est tant mieux vu le contenu.
Espérons que cela soit la même politique pour l'Europe.

Néanmoins, on reste quand même un peu sur sa faim, j'aurais aimé avoir quelques nouveautés de gameplay plus intéressantes mais surtout plus de niveaux car certains se terminent en quelques minutes seulement.
Mais connaissant Namco, il est fort probable que du contenu téléchargeable apparaisse dans les mois à venir.
En tout cas, je pense qu'on a fait le tour de cette licence, il est temps d'arrêter là ou alors de nous sortir une compil' ultime pour clôture la série.

Ma note : 7/10

Version testée : japonaise | Textes : japonais | Espace disque dur requis : 50 Mo

2 commentaires:

Benoit a dit…

A propos de Disco et de jeu, "Disco Ball" de Ridge Racer devrait vous plaire. Le son est très proche de Disco Prince avec un tempo plus rapide :
http://www.youtube.com/watch?v=bShVl0_MIio

Ludiquement. Lokutus

Mikachu a dit…

Bonjour

je confirme pour Disco ball de Ridge sur psp....

le Yury's Mixx de Rolling star sur ce nouveau Katamari est absolument fantastique!

Merci pour le test, je galerais un peu à cause de la langue....

see you