14 janvier 2008

Patapon

Me voici de retour chez moi à Tokyo après 3 semaines passées en France.
Ce changement d'air m'a fait énormément de bien.
J'espère que vous aussi, vous avez passé d'excellentes fêtes.
Je vous souhaite une bonne année et bonne santé ainsi que bons jeux pour cette nouvelle année qui commence.

Pendant mes longues heures de vol, j'ai pu m'essayer a Patapon.


Patapon, c'est un peu comme LocoRoco, un concept original signé Sony, sorti de nulle part et qui avait attiré de nombreux joueurs lors du TGS dernier.

En effet, la première fois que l'on regarde le jeu, on y retrouve beaucoup de points communs avec LocoRoco : pureté de l'interface, simplicité des graphismes, un coté musical, pas de 3D, très peu de boutons à utiliser.

Dans ce jeu, vous incarnez Dieu, rien que ça.
Le Dieu des petits Patapon, petits bonshommes armés jusqu'aux dents qui se sont faits renvoyés de leur terre et grâce à leur croyance en vous, il vont partir en guerre contre les peuples voisins récupérer leurs dûs.

Un concept plutot original puisqu'ici vous n'aurez qu'à utiliser seulement les 4 boutons de votre PSP.
Les flèches multidirectionnelles ainsi que le pad analogique ne sont pas utilisés.
Vos Patapons se déplaceront automatiquement vers la droite en écoutant vos sons de tambours.
Par exemple, la commande Carré-Carré-Carré-Croix aura pour effet de faire avancer vos troupes.
Après quelques secondes de jeu, on comprend que tout est basé sur le rythme.
Chaque son de tambour doit se faire en respectant un certain tempo pour que vos Patapons puissent comprendre l'ordre.
Une approche assez spéciale et pas si simple mais amusant une fois les commandes assimilées.


Prenons le premier niveau pour mieux vous expliquez.

On commence avec 3 Patapons qui n'ont que des lances.
Les lances peuvent être jetées sur l'adversaire à longue distance donc idéal pour tuer le gibier mais déconseillées pour le corps à corps par exemple.
Ca tombe bien puisque dans ce premier niveau, il y a du gibier à tuer.
Quelques ordres pour faire avancer les Patapons, puis lorsque vous êtes près du gibier, on exécute la commande d'attaque toujours sur le même tempo.
Vos Patapons s'acharneront alors sur le gibier.

Si vous gardez le même tempo et que vous continuez à exécuter la commande attaque alors vos Patapons continueront d'attaquer en s'acharnant encore plus.
On s'aperçoit alors qu'il y a un système de combo qui marche de la sorte : plus vous enchainez vos commandes sans casser le tempo, plus vos patapons s'éxécutent et s'acharnent plus. Une partie de gameplay à ne pas négliger donc.

Une fois le gibier tué, vous récupérez des pièces ainsi que votre gibier bien sûr.
Une dernière commande pour faire avancer vos Patapons jusqu'à la ligne d'arrivée et voilà le premier niveau est terminé.
La nourriture ainsi que les points recoltés vont vous être utiles.


La nourriture d'abord, permet de faire une offrande à Dieu et ainsi de créer de nouveaux Patapons afin d'agrandir vos troupes.
Quant aux points, ils permettent d'acheter de nouvelles armes pour vos guerriers.
Par la suite, on pourra donc se procurer des archers, idéal pour les attaques en dernière ligne mais aussi des hommes-haches, idéal pour le corps à corps et même des catapultes pour les attaques longues distances.

Le jeu est basé sur le rythme mais possède aussi une partie stratégie.
Il faudra refaire plusieurs fois certains niveaux afin d'agrandir vos troupes en conséquence.
Avant chaque niveau, il est nécessaire de bien former ces troupes selon l'ennemi que vous allez affronter.
Il est possible aussi de modifier vos rangs ainsi que vos armes avec un système d'"upgrade".


Plus vous avancerez dans les niveaux, plus vous obtiendrez de nouvelles compétences comme se défendre par exemple, demander à Dieu qu'il pleuve ou qu'il lance des éclairs.
Le jeu est donc rempli de nombreux élements de gameplay qui s'ajoutent petit à petit.

Aux premiers abords, le jeu est déroutant, même le tutoriel ne nous explique pas grand chose.
Faudra donc un petit peu de temps d'adaptation afin de comprendre comment tout ça fonctionne.

Patapon est donc est de ces jeux "ovni" qui mérite le détour.
Au Japon, malheureusement et comme souvent, ce genre de jeux passent inaperçus et les ventes du soft sont catastrophiques.
En espérant que le jeu soit un peu mieux accueilli en Europe.


Au bout de quelques heures de jeux, mon avis est mitigé, cela m'arrive rarement je dois dire.
Autant je suis absorbé par les graphismes, les bruitages, les anims, le concept en lui même, mais au bout du compte, on se retrouve très rapidement dans une boucle de répétitivité.
Le ryhtme sonore du jeu ne change guère, ce sont toujours les "pata pata pata pon", ce qui énerve au bout d'un temps.
Autre chose, le manque d'informations à l'écran oblige le joueur à jouer avec un volume sonore élévé à moins d'utiliser le casque, ce que je conseille.
Le moindre bruit environnant pertube et casse votre rythme, rien de plus frustrant.

Patapon, c'est donc pour moi un jeu qui vaut le coup d'oeil tout comme LocoRoco mais celui-ci avait plus de profondeur, plus de fraicheur dans la facon de jouer, alors que Patapon, on y joue à petite dose, tout se ressemble trop, un manque de variété, une répétitivite trop présente.
Personnellement, si j'avais à choisir entre Patapon et LocoRoco, je pencherai vers le second.
Les avis sont assez partagés mais je conseille à tous ceux qui comptent se le procurer d'essayer une démo ou la version japonaise.
D'ailleurs cette version japonaise est intégralement en japonais, faites l'impasse si vous ne japonisez pas car la partie stratégie est un peu délicate à gérer.

Ma note : 7/10

3 commentaires:

The Jedi a dit…

Je l'ai essayé et bien que ne comprenant pas du tout le japonais, j'ai trouvé la prise en main assez simple.

Pour moi c'est clairement le LocoRoco de 2008, y'a parfois les mêmes bruitages. Le style graphique est assez proche, y'a toujours un côté mignon et je le trouve franchement très plaisant à jouer.

C'est mon coup de cœur PSP du moment :-)

Ben_G2 a dit…

Ayant acheté une PSP uniquement pour Loco Roco, je dois dire que l'arrivée prochaine de ce nouveau jeu ne peut que me réjouir... En plus c'est l'univers graphique du français Rolito (surtout connu pour ces "toys") qui est mis en scène...

http://rolitoland-blog.blogspot.com/

Merci pour cette chronique et bonne année :)

natas-fd@tkout.net a dit…

Salut
Perso j'ai essayé ce jeux comme les autres, vite fait bien fait. Il est vrais que sur psp pour 10jeux essayé1 m'accroche. Mais celui la j'ai arreté mon essais au bout de 5h de jeux!!
Voila tout ce ke je voulais dire, assé accrocheur san parlé du jeu du siecle! Par contre le coté rébarbatif du principe de base risque de "saouler" au bout d'un moment, mais perso j'en suis pas encore arrivé la !
patapatapata ciao