09 juillet 2007

Itadaki Street DS

Entre 2 parties de Zelda, je propose à ceux qui ne connaissent pas une petite license Square-Enix assez populaire au Japon :
Itadaki Street DS.


Itadaki Street est une série créée par Yuji Horii de chez Enix.
Elle a commencé sur Famicom en 1991 et n'a cessé d'avoir des suites au fil des années.
Pratiquement toutes les consoles ont eu droit à leur épisode de Itadaki et c'est donc sans aucune surprise que l'épisode DS débarque.
Les jeux n'ont jamais vu le jour en dehors du Japon, allez savoir pourquoi, pourtant ce ne sont pas les dialogues qui gênent vraiment.

Cet épisode DS n'apporte pas grand chose à la série, comme pratiquement aucun épisode d'ailleurs.
Pour ceux qui possèdent deja un épisode de Itadaki, celui-ci ne vaut pas le coup.

Le concept est proche du Monopoly, 4 joueurs sont disposés sur un plateau de jeu et chacun lance son dé et se déplace du chiffre obtenu à tour de rôle.
Chaque case à une particularité, le but étant de tomber sur des cases de magasins.
Avec l'argent que vous disposez, il faut acheter un maximum de ces magasins.
Lorsque les autres joueurs tomberont sur un de vos magasins, alors ils vous paieront une taxe de stationnement si on peut dire.
Le but du jeu est donc assez simple : acheter le plus de magasins afin d'avoir la plus grosse somme d'argent.
On termine le jeu lorsqu'on atteint la somme définie par la règle, cela peut prendre plusieurs tours de plateau.



Lorsque vous achetez un magasin, plusieurs options vous sont offertes.
Vous pouvez le vendre plus cher à d'autres joueurs ou alors augmentez la taxe de stationnement.

Certaines cases vous proposent de tirer des cartes chances : les joueurs vous donnent de l'argent, vous pouvez vous téléporter, les taxes de stationnement augmentent, etc... de même que des cartes malchances comme les taxes qui diminuent, vous devez de l'argent, vous passez un tour...
Bref, la liste est hyper longue et il y a vraiment de quoi faire.

Il y a aussi des cases "casino" qui vous proposent des petits jeux à la Mario Party.

Lorsque vous faites un tour du plateau, vous pouvez repasser au point de départ et votre personnage évoluera.
J'entends par là que vous recevez plus d'argent et vous aurez l'occasion d'augmenter le prix de vos territoires.

Une fois que vous aurez remporter la victoire, alors vous débloquerez d'autres plateaux beaucoup plus vastes avec de nouvelles cases et tout un tas de nouveaux magasins à posséder.



Concept assez simple mais les japonais en raffolent.
Le truc qui fait que le jeu se vend, c'est que l'on retrouve tout un tas de personnages des jeux Enix et Square.
Les fans sont donc aux anges vous pensez bien.
Chaque épisode contient son lot de personnages différents et dans cet opus DS on retrouve Slime, Yungus, Alena de Dragon Quest et Mario, Luigi, Donkey Kong etc... pour les persos de chez Nintendo.
Anecdote intéressante au passage : c'est le premier jeu avec Mario non signé Nintendo depuis Hotel Mario sorti sur CD-i il y a une dizaine d'années.

L'autre atout de Itadaki, ce sont les objets à collectionner.
Avec l'argent que vous amassez, vous pouvez acheter differents objets afin de tous les collectionner.
Rien de bien trippant je dois vous avouer mais si vous avez l'âme du collectionneur alors vous aimerez sans aucun doute.



Niveau technique, l'écran du bas de la DS n'est pas du tout utilisé, ce n'est qu'un simple écran d'informations.
De même, le stylet restera gentillement à sa place.
Graphiquement parlant, la 3D est moyenne, on a été habitué à mieux mais bon sur ce genre de soft, on ne va pas trop en demander.

Au niveau des ziks, on retrouve comme d'hab les thèmes de la série Dragon Quest ainsi que de Super Mario Bros.

Pour finir, cette version DS est composée d'un mode online, le top du top pour faire des parties entre potes a la maison.

Itadaki est donc un petit jeu bien sympathique à jouer mais personnellement je n'ai jamais vraiment accroché.
Passer des heures sur un même plateau me lasse très rapidement, l'action est assez répétitive et seuls les minis jeux donnent un peu de piment.
Comme vous vous en doutiez donc, cet opus DS n'apporte pas grand chose au final.
Ceux qui n'ont jamais joué à la série peuvent la découvrir sur ce support mais si vous n'êtes pas fan de DraQue et de Mario, passer votre chemin...
Pour les possesseurs de PSP, jetez vous plutôt sur l'opus Final Fantasy !

A savoir que le jeu est intégralement en japonais et qu'il est préférable d'avoir un niveau correct afin de bien profiter du jeu et de comprendre les dialogues humoristiques des personnages.

Note : 6/10

11 commentaires:

Tom a dit…

Au vue de ta critique, le 6/10 a l'air d'être généreusement accordé car ça ressemblait davantage à un 4/10.

J'ai l'impression qu'ils ne se sont pas trop foulés sur le coup ...

Anonyme a dit…

J'ai réussi à me procurer Zelda Hourglass mais bon malheureusement les parties online c'est pas génial...

J'imagine que je dois lager à mort pour les Japonnais qui jouent avec moi...ils quittent tous la partie :/

Anonyme a dit…

Erf me suis gourré d'article :p

Ryo saeba a dit…

En voila un jeu qui donne pas envie

Ryo saeba a dit…

Sinon bonnes vacs à tous pour ceux qui sont en vacances naturellement,les autres bon courage et à septembre,j'espere retrouver des tests qui donnent envie à mon retour ;)

Bye

Vincent a dit…

Tom> J'ai mis 6 car c'est pas non plus a mettre a la poubelle. Tu verras dans les prochains charts qu'il se vendra tout de meme bien.
Le probleme avec Itadaki, c'est qu'ils n'ajoutent que tres peu de choses. T'en as fait un, tu les as tous fait, voila.

Anonyme> T'es plante de place oui mais c'est pas grave ^^
Le lag c'est chose commune sur DS, si tu voyais Bomberman Land mon ami...

Ryo> Bonnes vacances oui ! Tu as bien de la chance, va.
Y a quelques bons jeux qui sortent a la fin du mois donc je vais faire de mon mieux pour les tester.

Nox a dit…

"Les jeux n'ont jamais vu le jour en dehors du Japon, allez savoir pourquoi, pourtant ce ne sont pas les dialogues qui gênent vraiment."

Mais

"A savoir que le jeu est intégralement en japonais et qu'il est préférable d'avoir un niveau correct afin de bien profiter du jeu et de comprendre les dialogues humoristiques des personnages."

Bon alors, dochi da yo ?! ;-D
Perso j'aimerais bien choper celui sur PS2. AU fait, je serai au Japon du 23/07 au 22/08 !!

Vincent a dit…

Ce que je veux dire c'est que les dialogues sont en jap bien entendu mais il n'y a pas non plus 10000 dialogues comme dans un RPG d'ou ma question.

Faut qu'on se voit si tu passes a Tokyo, n'hesite pas a me contacter !

Anonyme a dit…

Bomberman oui ca lag :(

Grosse déception de ce coté la d'ailleurs.

Romain a dit…

Je crois que Mario Slam Basketball a été développé par Square Enix. Donc ce n'est pas le premier jeu avec Mario depuis Hotel Mario qui n'a pas été développé par Nintendo : http://www.gamick.fr/2007/02/le_test_de_la_s_1.html

Vincent a dit…

Romain, la, c'est edite et distribue par Square-Enix, grosse difference !