30 avril 2007

Final Fantasy XII Revenant Wings

Et encore un gros jeu sur DS qui vient de sortir :
Final Fantasy XII Revenant Wings sur Nintendo DS.


Encore un Final Fantasy !
Square-Enix n'a pas l'intention de lacher sa serie fetiche, entre le projet "Compilation of Final Fantasy VII" et les remakes pour le 20eme anniversaire de la serie, les episodes pleuvent a foison cette annee.

Dans cette version DS, nous avons a faire a une sequelle du jeu FFXII sorti sur PS2 il y a deja quelques temps.
L'histoire n'est pas une suite a FFXII proprement dite, c'est plutot une histoire annexe prenant place dans le meme univers.
Ceux qui n'ont pas fait l'opus PS2 ne seront pas mis de cote mais il est tout de meme preferable de l'avoir fait pour une meilleure comprehension des mondes et des personnages.


Nous revoila donc replonges dans le monde de Ivalice, 1 an apres FFXII.
Van est maintenant devenu un pirate de l'air comme il le souhait et c'est avec son amie Penelo qu'il s'apprete a faire un nouveau voyage vers Bervenia, continent celeste ou est cache un precieux tresor.
Comme vous vous y attendez, l'aventure ne sera pas toute simple pour nos heros, ils rencontreront de nouveaux ennemis ainsi que de nouveaux allies.

Meme si le jeu est concentre sur Van et ses nouveaux amis, on retrouvera tout de meme tous les personnages de FFXII tels que Fran, Bash, Ashe, etc...au cours de l'aventure.

Alors a quoi avons nous a faire ?
Et bien a un RPG bien entendu avec le cote FF en plus.
FF oblige, on retrouve les Mist Knacks, fameuses "limites" de FFXII mais aussi les invocations ainsi qu'un nouveau systeme de grille.
On peut donc dire que Square-Enix a mis le paquet cote systeme en tout genre.


Le jeu commence sur une superbe intro en images de synthese separee sur les 2 ecrans : tout bonnement jolie.
Dommage que la DS n'offre pas une meilleure qualite video car les images sont vraiment trop compressees, le comble quand on sait qu'elles sont calculees sur des supers ordinateurs.

Concernant le gameplay, alors il y a beaucoup a dire.
Sur l'ecran du haut, on trouve la carte avec des pastilles de differentes couleurs representant les ennemis, ses allies ou encore tresors et portes.
L'ecran du bas, lui, represente l'action en 3D vue de 3/4.
La camera est fixe, on peut faire defilier le terrain via la croix.

Les deplacements, eux, se font au stylet.
On selectionne un personnage en le touchant puis on lui donne un point de destination, celui se deplacera automatiquement.
De meme pour les combats, on clique sur le perso puis sur l'ennemi et il ira combattre, rien de plus simple.
Dans ce jeu, vous controlez plusieurs persos a l'ecran, quand je dis plusieurs, c'est au moins une quinzaine !
On peut donc selectionner toute son equipe en dessinant a l'ecran une fenetre de selection.


Malheureusement, meme si l'idee est la, c'est pratiquement inutilisable car les persos secondaires ont tendance a se deplacer n'importe ou, hors de la zone selectionnable.
On aura donc recours aux boutons, avec X, qui selectionne tous les persos de toute la carte ou qu'ils soient.

Les deplacements sont finalement assez fastidieux et frustrants.
Il faudra reselectionner toute l'equipe pour le deplacement suivant.
On passe donc son temps a selectionner, cliquer, selectionner, cliquer, etc...
Vraiment agacant et c'est bien dommage.
De plus, la vitesse de deplacement des personnages est tres lente, on s'endormirait presque, surtout quand vous avez tout un donjon a traverser.

Venons-en aux capacites des personnages.
Le systeme ici est assez simplifie, on a : magie/technique, Gambit et Mist Knack.
On choisit la magie via le stylet puis on clique sur l'ennemi, l'affaire est reglee.
Ici, pas de gestion de MP, vous pouvez utiliser la magie comme bon vous semble.
Les HP quant a eux sont representes par une barre bleue situee au dessus du personnage.
Penelo est le personnage de guerison permanent donc elle regenere petit a petit les leaders lors des combats.


Les Gambit, eux, sont aussi simplifies dans le sens ou vous ne pouvez selectionner qu'un seul gambit par perso.
La condition est integree a la capacite, on ne peut donc rien modifier, seulement l'activer ou la desactiver.
Au fur et a mesure de l'histoire, on apprend de nouveaux gambits mais a vous de selectionner celui qui se colle au mieux a la situation presente.
Personnellement, je trouve ca dommage que ce systeme soit si peu representatif ici, tout l'interet justement etait de creer ses propres conditions, mais je suppose que cela aurait ete bien trop complexe a gerer sur console portable.

Quant aux Mist Knacks, ils sont utilisees de la meme maniere que sur PS2 a la seule difference qu'on ne peut les enchainer.

La grosse nouveaute dans ce jeu, ce sont les "portes".
Van possede un diamant qui est capable d'invoquer des monstres.
Une fois invoques, ils se joignent a vous, d'ou comme je le disais plus haut, le fait que vous vous retrouvez avec un tas de personnages a l'ecran.
Ces monstres ne peuvent etre invoquer ou desinvoquer que lorsque vous etes pres d'une de ces "portes".
Quand vous entrez dans un donjon, ces portes sont du cote ennemi et ne peuvent etre utilisees.
Une fois que vous aurez fait le menage, Van pourra s'approprier la porte.
Le systeme d'invocation est assez simple : vous disposez d'une jauge "capacite" qui n'est autre qu'une jauge de points.
Chaque monstre equivaut a un certain nombre de points, vous pouvez donc invoquer autant de monstres que le permet votre jauge.


Si vos monstres sont tues sur le champ de bataille, suffit de les reinvoquer pres d'une porte.
On peut aussi renvoyer ses monstres pour en invoquer d'autres.
Etre 20 a l'ecran ne signifie donc pas que vous gagnerez a l'aise justement.
A vous de bien gerez vos monstres.
On a aussi la possibilite d'"upgrader" la force de ses monstres avec des AP que vous recuperez lors des combats.
Les invocations, elles, se font invoquer comme les monstres, demandant un gros nombre de points de capacite comme vous vous en doutez.

Le jeu offre aussi la possibilite de faire des "decks" de monstres.
Par exemple creer un deck de monstres adaptes aux ennemis volants, un de feu ou encore un deck qui s'adapte a toutes les situations.
Avant chaque mission, on vous demande quel deck voulez vous utiliser.
Sympathique je dirais meme je n'en ai pas vraiment trouve l'utilisation concrete dans le jeu pour le moment.

Le systeme de grille peut ressembler de loin a celui de FFX mais il est completement different.
Ici, ce sont de nouveaux monstres que l'on debloque ni plus ni moins.
Il en existe de tout genre, des volants, des guerriers, des magiciens.
Vous commencez au centre de la grille et vous devez aller vers l'exterieur.
Bien entendu, chaque point sur la grille correspond a un certains nombres de pierres, pierres que vous recuperez lors des combats.
Comme vous vous en doutez, les monstres les plus forts se trouvent a l'exterieur de la grille.


L'histoire, quant a elle, se deroule par missions.
Vous vous deplacez de monde en monde via votre vaisseau et chaque drapeau sur la carte indique une mission.
Certaines missions peuvent se refaire mais dans ce cas la, elles sont annexes a l'histoire principale.
Ideal donc pour chercher des objets ou augmenter les capacites de vos personnages.

Concernant la duree de vie du jeu, l'histoire principale doit se finir en une quinzaine d'heures vu ma progression.
Cependant, si vous rajoutez les missions annexes, quetes d'objets et d'invocations, je pense qu'il y a de quoi faire.
Les sauvegardes sont nombreuses et se font apres chaque mission.

Graphiquement parlant, c'est tout simplement le plus beau jeu DS que j'ai pu voir jusqu'a maintenant.
Les graphismes sont de toute beaute, sans parler des couleurs vives et chatoyantes, les univers sont a croquer.
Et puis le jeu offre une 3D encore meilleure que dans FFIII, avec des mouvements de camera tres bien realises.


Niveau sonore, la aussi, c'est le top du top avec des pistes de qualite CD.
Les themes sont tous repris de FFXII, une excellente nouvelle.
Quel plaisir de reecouter cette bande son sur console portable.
De plus ici, les musiques changent selon l'action, un peu comme dans Kingdom Hearts.
La presence d'ennemis penchera sur une musique de combat, puis par la suite, vous retournerez vers une ambiance plus calme.

A l'heure ou j'ecris ces lignes, j'ai joue environ 6 heures et je dois dire que le jeu est tres plaisant a jouer.
Les deplacements et la facon de selectionner les persos sont surement le plus gros point negatif du soft a mon avis.
On passe son temps entre les boutons et le stylet, a se demander vraiment si l'utilisation du stylet etait reellement necessaire ici.
Autre point qui me chagrine, c'est que l'on ne peut equiper ses persos que sur la carte du monde, impossible pendant une mission.
Quant a l'histoire, ne vous attendez pas a des rebondissements comme dans la plupart des FF, non, ici, c'est tres tres mou, a part le fait de rencontrer de nouveaux allies, la trame scenaristique avance tres lentement sans aucun boulversement.

Autrement, a part ca, on a a faire a une superbe realisation.
Un jeu a posseder pour tous les amateurs de FF incontestablement.

Cette version japonaise est integralement en japonais bien entendu et les non-japonisants se doivent d'attendre une version occidentale pour en profiter au maximum.

Note personnelle : 7/10
Les PLUS :
+ realisation superbe
+ musiques genialissimes
Les MOINS :
- quelques problemes de maniabilite
- les decks servent ils vraiment ?

5 commentaires:

Say a dit…

Très bonne review, complète et très ciblée joueur.

J'apprécie particulièrement la description des commandes (stylet/touches). On comprend bien que ce point n'a pas été optimisé...

Petite remarque perso : un commentaire concernant le scénario et une note d'appréciation personnelle auraient été un plus :)

Merci en tout cas pour cette belle review !

Vincent a dit…

Say> Merci pour tes remarques.
En effet, on me fait souvent la remarque de la "note" donc je pense qu'a present je vais en mettre une.
J'ai edite le post.

Guillaume a dit…

Yosh, j'ai acheté Final Fantasy la semaine dernière et après une vinghtaine d'heure de jeu je suis plutot d'accord avec toi sur les controles, c'est super chiant. Surtout le fait qu'à chaque ordre ça désélectionne automatiquement... Sinon la durée de vie est relativement bonne, après 20h de jeu j'arrive presque à la fin en ayant sauté les dialogues parce que j'ai encore trop de mal en japonnais. Donc avec les missions qu'il me restent, dont certaines apparement bien hard, je pense qu'au final on doit tourner dans les 40h avec les dialogues. En tout cas je suis super content de mon achat.

Michel G a dit…

Merci pour ce post je suis très curieux de pouvoir le découvrir en France je me suis jeté sur la version PS2 et tes commentaires me donne une bonne idée de ce que je vais rencontrer.
merci à guillaume aussi.

Abby a dit…

You write very well.